To meet the Beautiful monster


     Photo : J-B Barret




    Photo : Annabel Guérédrat


La tenue intégrale est une page blanche que je peux m'approprier. J'y rajoute des excroissances, et la tenue se transforme en quelque chose d'indéfinissable. Il s'agit d'une sorte de seconde peau, la peau d'une créature féminine venue d'ailleurs dont la naissance a eu lieu lors du deuxième workshop afrocyber punk dirigée par Annabel Guérédrat et Henri Thauliaut.

Je m'inspire de formes organiques, de l'univers végétal et marin, mais également de mangas (dont Dragon ball z) pour transformer le corps et lui donner une dimension poétique.

Cette créature est la traduction de mon rapport au monde. Il y a un questionnement autour du corps féminin, du corps différent dans une société qui prône l'uniformité et non l'originalité. Cette créature pourrait être la représentation d'un être au corps hors norme, qu'on pointera du doigt, ou que l'on voudra suivre dans sa déambulation...Cette créature pourrait aussi être la représentation de l'artiste plasticien, considéré comme être dégénéré, perdu, un être étrange, rêveur, en marge de la société. Cette étrangeté féminine pourrait être le reflet de l'artiste, qui a une certaine période de sa vie, se sentait en marge de la société, différentes des autres femmes de son entourage.
Ce travail autour de la féminité est également née de mon questionnement sur la séduction, et donc de la notion de beauté dans notre société caribéenne. Il est né aussi du regard porté sur tous les accessoires et artifices crées pour les femmes et qui font d'elles parfois d'étranges créatures (faux ongles, strass, piercing, extensions...) d'où la notion de féminine étrangeté...


Cette créature venue d'ailleurs déambule dans le lieu pour mettre le spectateur en réflexion sur la pratique artistique en Martinique. Elle vient bousculer le quotidien des passants, surprendre, et susciter des réactions

Avec la pratique de la performance, ma relation au corps change, car le corps devient sculpture, œuvre d'art. La poésie prend vie.

La performance est un moyen de donner du mouvement, de donner corps à la poésie, à l'imaginaire. Elle permet de créer un monde nouveau où tout est possible. Cette pratique participe à ma démarche de surpasser la réalité, atteindre une représentation singulière du corps.


  


Commentaires

Articles les plus consultés